Image
Image

Professionnels : les conseils de Louis-Samuel Berger, du Château de Versailles, pour préparer les Jeux (épisode 10)

  • Conseils aux professionnels

Accroche

« Les professionnels se préparent » est une série d'épisodes qui donne la parole aux professionnels. Elle met en lumière les bonnes pratiques pour anticiper son activité à l'occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de l'été 2024.

Dans ce onzième épisode, découvrez l’expérience de Louis-Samuel Berger, administrateur général d’un des monuments les plus visités en Île-de-France : le château de Versailles. Cette websérie est présentée par Nathalie Guichard.

Contenu

4 conseils pour anticiper l’organisation d’un site touristique pendant les Jeux

Louis-Samuel Berger partage 4 conseils pour aider les professionnels du tourisme à anticiper les Jeux :  

  • Analyser les déplacements du personnel
  • Encourager et accompagner les salariés aux mobilités douces
  • Privilégier le télétravail pour les fonctions qui le permettent  
  • Informer les visiteurs sur tous les canaux possibles 

Bonjour ! Vous avez vu où je vous emmène aujourd’hui ? Au Château de Versailles !  
Et à votre avis, comment s'organise l'un des sites historiques les plus visités au monde pour recevoir ses visiteurs et le déplacement de ses salariés pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques ? Sachant qu'ici se tiendront des épreuves ! Ça paraît complexe, hein ? Mais on va aller rencontrer l'administrateur général du Château qui a tout prévu. Il s'appelle Louis-Samuel, et il nous attend dans ses bureaux.

Bonjour Louis-Samuel.
Bonjour Nathalie, bienvenue au Château de Versailles.

Alors, parlons de l'été. En temps normal, ça se passe comment au Château ?  
Eh bien, au Château, on accueille 11 000 visiteurs par jour. 80% des visiteurs sont étrangers, 80% sont là pour la première fois. 80 nationalités différentes. Enfin bref, la planète entière vient au Château de Versailles.

Et alors, il faut beaucoup de monde pour les recevoir. Combien de salariés ?
On est 1 400 pour accueillir dans de bonnes conditions nos visiteurs.

Et alors, cet été, forcément, les choses vont changer. Autour du Château il y aura des épreuves. C'est lesquelles ? Vous pouvez me les rappeler ?
Alors, ce sont les épreuves d'équitation, du 26 juillet jusqu'au 11 août, et puis la para équitation tout début septembre.

Ça, c’est dans le parc ?
C’est dans le parc. Et puis, devant le Château, on aura le marathon, et on aura les épreuves de cyclisme sur route. On va donc avoir des visiteurs cet été qui vont venir pour visiter le Château et le parc, mais aussi pour les épreuves, ou les deux d'ailleurs. Ils vont sûrement en profiter.

Donc pour pouvoir bien les recevoir, il va falloir que les salariés puissent bien assurer leur travail. Comment vous anticipez tout ça ?
Eh bien, écoutez, on a pris le parti d'établir la cartographie des domiciles des personnels du Château de Versailles. Et ainsi, on sait qu'à peu près 80 % de nos personnels vivent à Versailles, ou à proximité. Du coup, bien évidemment, on va privilégier les mobilités douces, en particulier le vélo, et on va même proposer des vélos électriques à nos personnels, pour arriver sans encombre jusqu'à leur travail.

Ah, ça c'est chouette ! Et alors, pour les autres ?
On privilégie le télétravail, de sorte que ne soient présents sur site que ceux qui véritablement sont en face des visiteurs, et ont besoin d'être là pour développer le service public que l'on propose.

Alors, pour assurer l'activité touristique, on a aussi besoin des vendeurs de glaces, des restaurateurs, de tous ces prestataires qui sont dans le parc et autour du Château. Là aussi, il faut assurer leur venue.
Absolument. Donc, on travaille depuis des mois avec eux, vraiment en complémentarité. On a 80 concessions sur le domaine, donc ce sont des boutiques, ce sont des restaurants, ce sont des activités de loisirs. Et là aussi, avec eux, on a travaillé sur les domiciles, la façon de pouvoir arriver, sur le télétravail également. En fait, on travaille vraiment ensemble, main dans la main et on va faire en sorte que cet été se passe le mieux possible.

Et ça représente un gros challenge, sachant que forcément, vous allez être en zone rouge ici les jours d'épreuve. Et justement, venons-en aux visiteurs. Comment vous allez pouvoir fluidifier leur accès ici ? La circulation ?
Eh bien, ce qu'on leur propose d'abord, c’est de réserver leur visite. Et d'ailleurs, si jamais ils ont un problème de transport, on s'est organisés pour qu'on ait suffisamment de souplesse pour leur permettre néanmoins de visiter sans aucune difficulté.

Et d'ailleurs, je me posais une question : comment est-ce qu'on fait pour informer des centaines de milliers de visiteurs qui vont venir durant tout l'été ici ?
Eh bien, écoutez, on informe sur tous les canaux possibles, sur le site Internet institutionnel du Château. Toutes les informations sont là. Sur l'application « Visite », également. Sur les réseaux sociaux. Et d'ailleurs, le matin même, on donnera à l'ensemble de nos visiteurs les dernières nouvelles du site, de façon à ce qu'ils soient véritablement parfaitement informés de tout ce qui peut arriver.  

Vous vous sentez comment à l'approche des Jeux ? Ça arrive à grands pas, à grand galop si je puis dire.
Eh bien moi, je me sens extraordinairement enthousiaste parce que les Jeux Olympiques, c'est une fois dans la carrière, c'est absolument incroyable. C'est aussi une très grande fierté, pour moi-même, mais pour tous ceux qui travaillent depuis 24 mois sur ce projet qui est encore une fois un peu fou, mais qui va, je crois, proposer au monde entier, parmi les plus belles images des Jeux qui vont se passer à Versailles.

D'ailleurs, on m'a dit que les tribunes des épreuves équestres étaient déjà installées.
Absolument, 16 000 places ! Vous vous rendez compte ? Une surface équestre de 8 000 mètres carrés, c'est quelque chose de gigantesque, et absolument fabuleux. 

Carte des impacts sur vos déplacements

Visualisez les prévisions dans les transports en commun et les restrictions de circulation sur les routes à Paris et en Ile-de-France