Image
Image

Professionnels : les conseils d’Arnaud Travaillé, grossiste du secteur Île-de-France, pour préparer les Jeux (épisode 8)

  • Conseils aux professionnels

Accroche

« Les professionnels se préparent » est une série d'épisodes qui donne la parole aux professionnels. Elle met en lumière les bonnes pratiques pour anticiper son activité à l'occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de l'été 2024. Dans ce huitième épisode, découvrez l’expérience d’Arnaud Travaillé, grossiste dans le secteur Île-de-France, qui s’organise pour anticiper au mieux la période des Jeux. Cette websérie est présentée par Nathalie Guichard.

Contenu

4 conseils pour anticiper le maintien d’une activité de grossiste : distribution et vente en gros pendant les Jeux

Arnaud Travaillé partage 4 conseils pour aider les professionnels de la distribution à anticiper les Jeux :

  • Adapter les horaires de livraison à la circulation
  • Lister et prévenir les clients basés dans des périmètres de sécurité
  • Demander un accès tôt le matin aux établissements impactés pendant les Jeux
  • Inciter les clients à stocker le plus possible avant les Jeux 

Bonjour ! Bienvenue à la rencontre des professionnels qui nous expliquent comment ils anticipent la période des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Et ce matin, ça se passe en Seine-et-Marne. Nous sommes chez un grossiste en boissons et épicerie. Je vais aller poser quelques questions à Arnaud, directeur logistique. Vous me suivez ?

Bonjour Nathalie.

Bonjour Arnaud !

Bienvenue chez Rouquette !

Ça a l'air super grand chez vous !

Venez, je vous fais visiter !

Super !

Quels sont les produits qui sont stockés ici, et à qui  vont-ils être livrés ?

On a deux typologies de clients : des clients plutôt tournés épicerie, et des clients qui font des boissons. Ce sont les bars, les restaurants, et aussi les hôpitaux de Paris qui sont nos clients.

Et vous les livrez à quelle heure ?

Alors, aujourd'hui, on les livre vers 4-5 heures du matin. Les chauffeurs, ils ont leurs plannings, ils connaissent les horaires de livraison des clients, donc ils s'adaptent en fonction des clientèles.

Et cet été, pendant les Jeux, ce seront les mêmes horaires ou pas ?

Non, on a besoin de livrer plus tôt pour quitter plus tôt Paris, avec toutes les restrictions qui vont être mises en place, les zones bleues, les zones rouges… On a anticipé, on a listé, les clients qui sont dans ces catégories, avec les outils qui ont été mis en place par les JO. Donc, les clients concernés ont été ciblés. On les a prévenus. Et ces clients-là, ils vont faire en sorte de nous donner accès à leur établissement plus tôt le matin, plutôt vers 2, 3 heures du matin.

Donc, pour les chauffeurs aussi, ça change leurs horaires de travail ?

Ça change leurs horaires, mais ils sont demandeurs, ils aiment ça.

Ils aiment partir tôt pour rentrer tôt, éviter la cohue, éviter les heures de pointe. Donc, s'ils peuvent partir tôt, c'est encore mieux.

Donc pour eux, c'est plutôt une bonne chose.

Ils en sont très ravis.

Et pour les clients du coup aussi, ils seront livrés. En plus, vous êtes assez autonomes avec eux. Est-ce que vous leur donnez des conseils, pour que, eux aussi, puissent mieux anticiper ?

On essaie d'être de bons conseillers, parce qu’il faut que ce soit gagnant-gagnant. Donc, on leur demande de prévoir des stocks plus importants avant les JO. Pour ceux qui peuvent, ils le font, pour les autres, on sait que les zones de stockage sont parfois un peu limitées. Ouais, tout dépend de la place, mais après, boissons ou épicerie, c'est des choses qui se gardent. Donc, quand c'est possible, on le fait.

Et vous, vous sentez comment, vous, à l'approche des Jeux ?

On est assez serein. On a travaillé le dossier depuis le début de l'année. On a pris en compte pas mal de composantes différentes qu'il pouvait y avoir pendant les JO. On a listé les clients qui allaient être impactés par les difficultés de livraison. La logistique, c'est un métier où il faut être réactif. On l'est au quotidien, on est entraîné pour ça, donc on le sera aussi, on sera prêt pour les JO.

Et puis, la préparation, l'entraînement, c'est votre truc. J'ai entendu dire que vous étiez un champion ?

Un champion à mon niveau, en tant qu'amateur. Mais oui, je suis qualifié pour les championnats du monde de gravel.

Eh bien, quand même ! Bravo !

Merci.

Alors, j'ai une dernière question avant qu’on se quitte. Je voulais savoir, à votre avis, ça va être quoi le type de boisson que vous allez devoir le plus livrer pendant les Jeux ? Boissons athlétiques, ou boissons de fête ?

Alors, ça sera un mix des deux je pense. Ce sera un soda assez sucré que tout le monde consomme, et que les athlètes consomment aussi beaucoup. Si vous voulez... on peut aller en boire un d'ailleurs !

Oh, eh bien super, bonne idée, merci !

Eh bien, je vous en prie !

Foire aux questions

Retrouvez toutes les réponses à vos questions concernant vos déplacements pendant les Jeux.

Consulter la FAQ

Carte des impacts sur vos déplacements

Visualisez les prévisions dans les transports en commun et les restrictions de circulation sur les routes à Paris et en Ile-de-France